Le Musée Jacquemart André à 10 minutes à pied de l'hôtel

Expositions & Musées

Le Musée Jacquemart André à 10 minutes à pied de l'hôtel

Publié le dans Expositions & Musées

Le musée Jacquemart-André , à l'origine une demeure particulière de grands bourgeois, en l'occurrence ici protestants, est devenue un musée en préservant l'aménagement initial des lieux. Edouard André commanda à l'architecte Henri Parent ce second hôtel particulier en 1868. Édouard André était un héritier de l'une des plus grandes fortunes du Second Empire, originaire du Sud-Est de la France (Nîmes), qui avait servi dans la garde personnelle de Napoléon III. Il avait acquis un terrain de 5 700 m2 pour la somme considérable de 1 520 000 francs. Les travaux, se déroulant de 1869 à 1875, mirent en place un hôtel dévolu aux fêtes et à la réception, équipé de toutes les commodités modernes, dans un décor théâtral. 

En 1872, Édouard André décide de faire exécuter son portrait et fait alors appel à une jeune artiste déjà connue qui a une réputation de portraitiste à succès, depuis que des personnalités comme Duruy ou Thiers sont passées par son atelier. Elle s’appelle Nélie Jacquemart. Née dans une famille modeste, le 25 juillet 1841. Elle a suivi le parcours classique des jeunes artistes à cette époque : passage dans un atelier réputé, envois au Salon de sujets d’Histoire puis réception des premières commandes. Elle réalise l’un de ses premiers portraits en 1868, celui de la fille d’un grand éditeur parisien. Leur mariage est un mariage de raison, conclu entre deux êtres très différents, lui le protestant bonapartiste, elle la catholique vivant dans un milieu royaliste. Leur union se révèle très réussie et leur communauté d'esprit et de goûts fait de leurs treize années de vie commune, des années de bonheur. Restés sans enfants, ils se consacrent entièrement à leur œuvre commune : cette collection d’art. Ce mariage sera décisif pour la création du musée. En effet elle adhère pleinement aux projets de son mari et préside d’une main ferme la mise en place des collections.

1876 :  L’inauguration de la demeure fait l’objet d’un article dans L’Illustration et les invités saluent ce monument comme ils saluèrent le foyer de l’Opéra. «  Il est impossible de trouver un plus admirable cadre. Il y avait là toutes les célébrités de la mode et de l’élégance [...] Elles brillaient toutes d’un même éclat. [...] Rien ne manquait d’ailleurs pour faire du bal de M. André une de ces fêtes à sensation, dont les magnificences font époque. Les murs des deux pièces d’entrée, le vestiaire et le vestibule disparaissaient sous une tenture odorante de violettes et de camélias. Les dorures du double salon de danse ruisselaient, étincelantes sous les feux de mille bougies. »

Le 8 décembre 1913 , l'hôtel particulier est inauguré comme un Musée en grande pompe par le Président de la République Raymond Poincaré : 

En 1996, la gestion du Musée fut confiée à la société Culturespaces, qui gère la mise en valeur des espaces et des collections, organise les expositions temporaires, l'accueil des visiteurs.

Pour la partie " Hôtel Particulier ", vous pouvez visiter LES GRANDS SALONS avec le salon des peintures, le grand salon et le salon des musiques, LES SALONS PRIVES avec le salon des tapisseries,le cabinet de travail, le boudoir, la bibliothèque et le fumoir, le MUSEE ITALIEN avec la salle des sculptures, la salle Florentine, la salle Vénitienne,  le JARDIN D'HIVER et le magnifique 'ESCALIER et enfion les APPARTEMENTS PRIVES avec la chambre de Madame et la chambre de Monsieur ainsi que l'anti chambre entre les deux chambres typique de l'ambiance bourgeoise du XIX é siècle à Paris.

Actuellement en exposition : 

De Zurbarán à RothkoCollection Alicia Koplowitz - Grupo Omega Capital

Du 3 mars au 10 juillet 2017

Hôtel Elysées Flaubert, un hôtel calme et moderne, proche des Champs Elysées

Retour aux articles
MENU
Reserver une chambre
Par téléphone
+33 1 46 22 44 35